Journée d’études sur la sécurité des automates bancaires



Le GIE Monétique a organisé , en partenariat avec Diebold Nixdorf une journée d’études sur la sécurité des automates bancaires. Cet événement auquel ont pris part l’ensemble des banques de la place, c’est déroulé à Alger  le 25 mai 2017 à l’hôtel Sheraton.

Cet événement a permis d’aborder les thématiques suivantes :

-        Les défis qui s’appliquent en cas de gestion de la sécurité dans l’industrie financière.

La protection de l’entreprise et ses chaînes de libre-service est sans aucun doute un défi complexe. Sécuriser et protéger le parc GAB/DAB est une fonction nécessitant une quantité considérable de main-d’œuvre, de gestion et de technologie.

-        La relation entre la sécurité de la banque et la fidélisation de la clientèle.

Du phishing à l’ingénierie aux logiciels malveillants, les fraudeurs disposent d’un vaste arsenal de méthodes d’attaque que les institutions financières doivent être en avance. Il existe un vaste travail interne nécessaire pour nettoyer le désordre d’une attaque. Il est donc nécessaire d’être le mieux préparé contre ces nombreux types de fraude.

-        Comment protéger les actifs des clients et conserver la confiance des consommateurs.

Selon le type d’attaque, différentes contre-mesures seront plus efficaces que d’autres. L’approche de sécurité devrait inclure :

• Capteurs mécaniques et / ou optiques qui peuvent détecter des dispositifs de card trapping

• Solutions anti skimming

• Examen régulier des guichets automatiques et de la sécurité du réseau pour s’assurer que les menaces sont reconnues et que votre organisation est prêt à se défendre contre elles.

• Un plan de mise en place EMV. Seul le passage à un écosystème entièrement compatible avec EMV, sans que la transaction passe par la bande magnétique, pourra mettre fin au skimming.

-        Solutions de sécurité, une protection constante des attaques logiques et physiques, interne et externe.

Chaque année, 1,7 million de sites ATM accueillent 40 milliards de retraits d’argent à travers le monde. Ce sont 40 milliards d’opportunités pour les criminels de profiter des institutions financières (IF) et de leurs clients. Pour faire face à ces menaces, il est crucial de sécuriser non seulement l’ATM, mais aussi l’ensemble de l’écosystème qui l’entoure. Toute personne qui entre en contact avec des guichets automatiques, des consommateurs au personnel de la banque, aux techniciens et aux agents de transport, représente une faiblesse potentielle dans la chaîne de sécurité.